faite le moi savoir

je n’ai pas écrit la suite, mais si ça vous intéresse faite le moi savoir et je promet de l’écrire car depuis presque 10 ans je n’ai pas écrit



DE LEILA A LILA

Préface

Une préface, qu’est ce que c’est ?
Je ne sais pas trop, on m’a dit que c’était entrer dans le vif du sujet, d’expliquer pourquoi j’écris, ce qui m’a amené à écrire. Je vais donc commencer par me présenter, je m’appelle Lila, j’ai 29 ans aujourd’hui et quand j’ai commencé à écrire j’en avais 20. L’âge de raison ou on devient vraiment adulte. Seulement moi, j’étais encore en terminale et je n’avais pas l’impression d’être adulte. C’était en 1998, l’année ou la France remporta la coupe du monde pour la première fois. L’année ou l’on a tous chanté ce tube de Gloria Gainor, « I will survive ». Cette année là je chantais comme tout le monde. Mais c’est là que je pris conscience que je devais témoigner de ce que j’avais vécu, que je devais écrire l’histoire de ma vie. Il fallait que je le fasse, moi qui n’avais pas une âme d’écrivain et qui faisait dix fautes d’orthographe par phrase. 20 ans ça paraît jeune pour vouloir écrire sa vie alors qu’elle est loin d’être finie, enfin je l’espère. J’ai encore beaucoup de chose à apprendre et à vivre, je crois. Mais je vous mets au défi de dire que j’avais tort et j’étais trop jeune, que je n’ai rien à dire. Mon passé est très riche de souffrances, de larmes mais aussi d’espoir et de courage, d’envie de vivre et de s’en sortir, de leçon. C’est tout cela que je veux raconter, c’est cet espoir que je veux transmettre (et surtout aider ses femmes victimes, ses enfants qui se sentent coupable du mal que les adultes leur font, alors que ce ne sont que des victimes de ces personnes faibles et sans courage qui s’attaque à plus faible que soie). J’ai appris à vivre avec mon passé, et surtout à en tirer des leçons.
Cela fait 9 ans que j’écris ma vie, mais je dois avouer que ce fut moins facile que ce que j’imaginais. C’est dur de revenir en arrière, de faire remonter à la surface ses vieux fantômes du passé. Mais j’y suis arrivée, ce qui fut une très bonne thérapie pour apprendre à vivre. Quand j’ai commencé à écrire, je voulais que ça me ressemble, aussi bien dans l’expression que dans le style, même si je suis loin d’avoir un style d’écrivain. Je voulais surtout que les personnes qui me liront évoluent avec moi, me voyant grandire, aussi bien dans mes sentiments, ma volonté, ma rage, ma haine. Du sentiment d’être coupable à celui de victime, de l’image que j’avais de moi avant et maintenant. Je détestais qui j’étais et j’ai appris à aimer qui je suis. J’espère que mon histoire vous apportera quelque chose, autant qu’elle m’a apporté. J’espère qu’elle aidera beaucoup de monde. Si la force de mon témoignage aidait au moins une personne, j’aurais trouvé le but de mon existence.



Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.



You will find no interest i... |
un petit bou de moi! |
richardangel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de bord de gulliver
| tcahell
| laileron des sharks